Attention aux Chauve-souris
Écrit par Administrator   
18-11-2007
Image
Dessin Jean CHEVALLIER
 

"Play Sound" (Mini-MP3-Player 1.2 ©Ute Jacobi)

   D'une manière générale, les cris de chauve-souris en reposoir sont peu sonores. D'une part parce qu'il s'agit souvent de cris de contact, d'autre part parce qu'ils sont émis d'une cavité et donc atténués. Même les cris de Noctules présentés ici, qui sont sans doute parmi les plus sonores, sont audibles généralement à une cinquantaine de mètres, et le plus souvent repérés à 20 ou 30m dans l'ambiance forestière. Leur fréquence les font se confondre avec les oiseaux tels Gobe-mouches gris ou Sittelle. La Noctule commune semble avoir des cris plus aigus, plus nets et moins roulés que la Noctule de Leisler, celle-ci faisant un peu plus "pipistrelle". Tous ces cris ont été enregistrés de jour, à 10-15 m de la cavité (sauf les pipistrelles, à quelques dizaines de cm). Les cris de nuits sont plus brefs plus sonores et plus aigus en moyenne.

27    Noctule commune (Nyctalus noctula) en ambiance
   29 avril 2003 Chaource (10)
   A 6 / 7 m de hauteur - Ambiance d'oiseaux en fond.
28    Noctule de Leisler (Nyctalus leisleri)
   août 2004 en forêt de Chaource (10)
   A 9 m dans un trou d'arbre (chêne).
29    Pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus )
   12 juillet 2001 en forêt de Chaource (10)
   Colonie sous un plaquage en bois sous une toiture.
30    Pour écoute, nid de Rougeqeue noir (Phoenicurus ochruros) et de jeunes nourris par les parents
   L'intérêt est de constater les notes aiguës proches qui peuvent porter à confusion dans le cas d'oiseaux nicheurs cavernicoles (Rougequeue à front blanc, Gobemouche noir,...).

Jean CHEVALLIER


Dernière mise à jour : ( 08-12-2007 )