Fin mai dans les jardins parisiens
Écrit par Pascal DHUICQ   
17-11-2008

"Play Sound" (Mini-MP3-Player 1.2 ©Ute Jacobi)

  Dans les jardins de banlieue, l’odeur du gazon fraîchement coupé est indissociable du chant mélodieux de la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) et des appels obsédants des jeunes Etourneaux (Sturnus vulgaris) affamés. Cette familière équipée s’accompagne aussi, hélas, du vrombissement continu des tondeuses.

Pascal DHUICQ
Dernière mise à jour : ( 18-11-2008 )