Vallée de Bolata
Écrit par Odile et André BOUCHER   
21-11-2007
La nature prend la parole
Photo Branta-Tours
 

"Play Sound" (Mini-MP3-Player 1.2 ©Ute Jacobi)

   Entaillée dans la falaise, un peu au nord du Cap Kaliakra, la petite vallée de Bolata est une zone humide providentielle. Paradoxalement, dans le calme de la soirée, au-dessus des batraciens et Rousserolles, la première espèce rencontrée est une Hypolaïs des oliviers, plus habituelle adepte de milieux secs du sud-est méditerranéen (40-43). Après le chant d’un Bruant proyer, une Rousserolle turdoïde s’accroche au sommet d’un roseau, près de nous, puis, au dessus, un Pic syriaque visite quelques grands arbres morts (41). Comme un peu partout dans cette région, le Bruant proyer est omniprésent (42). Un Grand-duc d’Europe quitte la falaise pour partir en chasse et un Bihoreau gris traverse la vallée (44). Avec la fraîcheur du soir, les batraciens s’éveillent, ainsi qu’un Blongios nain dont on reconnaît les appels, “rrouor-rrouor“ régulièrement répétés (45). Comme une soudaine vague de fond, le chœur des Rainettes, Grenouilles, surtout rieuses, envahit la vallée et s’éteint … jusqu’à la prochaine vague.
(Hippolais olivetorum, Dendrocopos syriacus, Miliaria calandra, Bubo bubo, Nycticorax nycticorax, Ixobrychus minutus)
Dernière mise à jour : ( 16-05-2008 )