Accueil arrow N° 2 - (réf. SONA1052) arrow Le Cagou ou Kagou huppé
Sonatura - le site des audionaturalistes

Newsflash

Escales aux Philippines, en Finlande, au Québec, en Bretagne, dans les Causses ...

 

Le n° 13 de Sonatura

 
 
 
 

Abonnements et commandes

Abonnements et Commandes
Le Cagou ou Kagou huppé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
18-11-2007

"Play Sound" (Mini-MP3-Player 1.2 ©Ute Jacobi)

    Le Cagou ou Kagou huppé  Rhynochetos jubatus  famille des  Rhynochetide

Image Corps trapu, d’environ 55 cm de long au plumage bleu - gris, pattes et bec puissants rouges - orangés, il dresse une huppe sur sa tête pour parader ou intimider, ne peut pratiquement pas voler. Il vit dans les profondes forêts humides et sur les flancs boisés des montagnes de Nouvelle Calédonie.
Le Cagou est un oiseau endémique de Nouvelle Calédonie, il s’y trouvait bien avant l’arrivée du premier homme sur l’île. Pendant plusieurs milliers d’années, il a vécu en paix et a formé une population très abondante. Il a tellement vécu tranquillement qu’il en a perdu son aptitude à voler. Mais l’arrivée des hommes et des animaux prédateurs a mis l’espèce en danger d’extinction. Dans les années quatre-vingt, il ne restait plus que quelques centaines d'individus.
Le Cagou a été classé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature comme une des douze espèces animales les plus menacées au monde. Un programme de protection a été mis en place par les autorités il y a 15 ans. L’ornithologue Yves Létocart spécialiste du Cagou est chargé de les surveiller, de les suivre et d’approfondir leur étude. Aujourd’hui, malgré le dévouement d ’Yves et de toutes les mesures prises, le Cagou est toujours menacé de disparaître.

23 - Chant d’un mâle
Il est composé d’une sorte d’amorçage très cadencé de notes identiques qui montent en intensité, et qui aboutissent à une phrase très puissante d’une durée d’environ 4 secondes, de 14 à 16 notes. Il peut reproduire cette phrase à l’identique pendant plusieurs minutes, en fonction de son excitation.
Chez les Cagous le mâle et la femelle ne présentent aucun dimorphisme, seul le chant permet de les reconnaître. Le timbre est identique mais il y a une variation dans la structure de la phrase. Malheureusement  je n’ai pas eu l’occasion d’enregistrer de femelle seule. Dans les plages suivantes la femelle se distingue très difficilement.

24 - Plusieurs Cagous 1


25 - Plusieurs Cagous 2


26 - Cris d’intimidation et de détresse
Cet enregistrement a été réalisé de nuit lors du remplacement d’un petit émetteur de radio-tracking fixé sur le dos dans le plumage. Plusieurs couples sont équipés ainsi. Le traumatisme n’a duré que quelques minutes.

           Lug LEBEL

Dernière mise à jour : ( 08-12-2007 )
 
< Précédent   Suivant >

© 2017 Sonatura - le site des audionaturalistes
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
Template Design by funky-visions.de

Advertisement